Halloween, fête celtique

Autrefois appelée Samain, ou Samhain en irlandais, cette fête du Nouveau An était très populaire en Irlande, Écosse, Pays de Galles et était célébrée durant 7 jours.

Le 31 octobre était donc la période de transition entre la saison claire, la fin de l’été, et la saison sombre, l’entrée dans l’Hiver. Cela signifiait également la fin des travaux agraires et des combats, le froid s’installant peu à peu.

Ce jour là, chaque foyer se devait d’éteindre le feu de la maison pour se plonger dans l’obscurité. Cette acte permettait d’entrer en contact avec les morts de l’au-delà afin de demander conseil, bienveillance et sagesse.

Et pour éloigner les esprits maléfiques, les celtes sculptaient le navet pour en faire une lanterne et en déposaient aux alentours. Puis ils se réunissaient sur la place du village où les druides allumaient un feu. Chaque chef de famille prenait quelques braises du brasier et repartait dans sa maison pour préparer un nouveau foyer et le gardait jusqu’à l’automne suivant.

L’immigration irlandaise aux États-Unis y emporta la coutume. La citrouille y poussant, elle remplaça le navet… Et la légende irlandaise de Jack O’Lantern vint alors aussi se raccrocher à Samhain ou Halloween…

30/10/2014 David Raynal

 

Diverses sources dont Le comptoir irlandais